ALOPÉCIE

Il s'agit d'un affaiblissement, appauvrissement et perte anormale des cheveux.

La perte anormale des cheveux peut entraîner un effluve (chute excessive des cheveux) ou une alopécie (réduction du nombre de follicules pileux ou la diminution de leur taille). La perte de 100 cheveux par jour tout à fait normale. À la naissance, nous avons environ 5.000.000 follicules pileux dont 100.000 se trouvent dans le cuir chevelu, les onglets et les sourcils.

alopecie

Les alopécies sont classifiées en deux types : CICATRICIELLES et NON CICATRICIELLES.

Alopécie cicatricielle congénitale, acquise ou diffuse

Elle est normalement produite par une lésion irréversible du follicule pileux liée aux altérations cutanées.
Congénitales maladies héréditaires : manifestation localisée ou diffuse.
Acquises: rayonnement, brûlures, infections, herpes, tumeurs, métastase, lichen plan pilaire, lupus, sclérodermie, sarcoïdose, traumatismes.
Diffuses: ichtyose et porphyrie.

Alopécie non cicatricielle en plaques ou diffuse

L'altération du follicule est réversible et la peau de la zone affectée reste intacte
Plaques: alopécie areata, alopécie mécanique ou par friction, trichotillomanie.
Diffuse: alopécie androgénétique,alopécie areata totalis, collagenèse, hypothyroïdie, syphilis, effluves télégénique et anagénétique, alopécie sénile et des alopécies causées par fièvre, anémie chronique ou malnutrition.

LES ALOPÉCIES
LES PLUS COMMUNES
SONT LES ALOPÉCIES AREATA
ET ANDROGÉNÉTIQUE.

La Alopécie areata L’alopécie areata est une maladie qui concerne les follicules pileux.La perte de cheveux peut être abondante et on observe des zones éclaircies ou généralisée avec une perte totale des cheveux et des poils du corps. Cette affection est principalement causée par l’anxiété et le stress et atteint 0,2% de la population totale. Elle peut aussi être liée à l'hypothyroïdie, au vitiligo et à la dermatite atopique, entre autres.

La Alopécie androgénétiqueest très commune. Il s'agit d'une réduction de la phase anagénétique de la croissance des cheveux (comprenant 85% des follicules), provoquant des cheveux plus courts et fins et caractérisés par la miniaturisation des follicules.

Elle atteint environ30-40% des hommes et femmes adultes. Les femmes peuvent dissimuler plus facilement ce type d’alopécie.

Phases de l'alopécie areata :

1. Phase d’extension : les cheveux se détachent à la moindre traction. Il y a aussi de petits cheveux de 5 mm qui tombent aussi à cause de la traction.

2. Phase de stabilité : Les cheveux blessés ne se détachent pas à la moindre traction.

3. Phase de repeuplement : s'il s'agit d'un cas réversible, les cheveux poussent sous forme de poils et sans pigmentation.

QU'EST-CE
QUE C'EST UN
FOLLICULE
PILEUX

Les follicules pileux se trouvent dans tout le corps, sauf dans les paumes, plantes et paupières. Les follicules se composent d'éléments épidermiques et dermiques.

Les cellules dermiques et épidermiques s’envoient des signaux pour former des follicules.

Le follicule pilo-sébacé est un organe microscopique de structure fonctionnelle complexe. Il se compose d'un segment supérieur et d'un segment inférieur qui se régénère à chaque cycle pileux.

Le follicule pileux se compose aussi de cellules très diverses, dont les cellules souches. En fait, il constitue la niche la plus importante de cellules souches dans la peau. D'ailleurs, c'est très facile d'y accéder.

À la naissance, nous avons environ 5.000.000 follicules pileux dont 100.000 se trouvent dans le cuir chevelu, les onglets et les sourcils.

Le follicule pileux se compose de deux types de poil : le poil terminal, long, gros et pigmenté qui s'enchâsse dans le tissu cellulaire sous cutané et aussi le poil fin, court, non pigmenté qui ne s'étend que vers le derme réticulaire superficiel ou moyen.

Chaque poil suit un cycle de croissance d'un centimètre en 3 phases :

1. La phase anagène (pousse active) dure entre 2 et 7 ans et représente en effet environ 80-100 des follicules.

2. La phase catagène (phase de transition) dure entre 2-3 semaines et atteint seulement 1 % de la chevelure.

3. La phase telogène (phase terminale) dans laquelle 20% des follicules restent pendant 100 jours.

Le fait que le follicule pileux soit capable de régénérer multiples lignes cellulaires au début de chaque phase anagène favorise l'existence d'un réservoir de CELLULES SOUCHES. Celles-ci se trouvent dans des microenvironnements appelés niches ou nids où leur division se produit à basse fréquence.

STRUCTURE DU
FOLLICULE
PILEUX

Le follicule se compose de deux parties : une partie supérieure, stable et imperturbable à la maturation et chute des cheveux, et une partie inférieure qui se régénère complètement à chaque cycle.

La partie inférieure comporte les CELLULES SOUCHES et s'étend de l'insertion du muscle érecteur du cheveu vers le bulbe

Les CELLULES SOUCHES, kératinocytes, mélanocytes, neurones, vaisseaux sanguins, progéniteurs de cellules mastocytaires, cellules immunitaires et cellules souches neuronales.

Les cellules du bulge sont caractérisées par leur quiescence, qui reste tandis que les cellules adjuvantes prolifèrent beaucoup plus rapidement.

Les cellules souches folliculaires se situent au niveau du bulbe, dans la zone d'insertion du muscle érecteur du poil. Celles-ci sont des cellules très proliférantes et pluripotentes, chargées de régénérer les follicules pileux, les glandes sébacées et l'épiderme inter-folliculaire.

COMPONENTS
CELLULAIRES
DU FOLLICULE
PILEUX

Cellule souche - Alopécie - Laser

cellule souche

Le fait que les CELLULES SOUCHES du follicule pileux soient situées dans la région du bulge explique la perte permanente des follicules pileux (lichen plan pilaire, lupus) en certains cas d'alopécies cicatricielles ou inflammatoires, dû à l'altération de la partie supérieure du follicule et la région du bulge. Par contre, l'infiltrat inflammatoire dans l'alopécie areata affecte la région du bulbe du follicule, mais le bulge reste intact.

Avec les connaissances dont nous disposons aujourd'hui sur les CELLULES SOUCHES, on sait que la cellule souche du follicule et des certains kératinocytes interfolliculaires qui génèrent de nouveaux follicules pileux font partie du processus de régénération cellulaire.

Il a été démontré que les lésions superficielles dans le cuir chevelu stimulent les cellules souches folliculaires afin de générer de nouvelles cellules souches filles dans la zone affectée.

Le bulge du follicule pileux comporte des cellules LRC (label retaining cells), dont les cellules souches pluripotentes, qui peuvent générer de nouveaux follicules pileux pendant la phase anagène et réparer des lésions dans l'épiderme. Le bulge est une structure spécialisée, entourée par d'autres cellules, qui émettent des signaux conjointement permettant de maintenir les cellules souches sous un état indifférencié. Il est nécessaire de changer l'environnement du bulge pour activer l'état indifférencié des cellules souches.

Les thérapies de lumière laser infrarouge constituent aujourd'hui une procédure très prometteuse pour traiter l’alopécie androgénétique, basée sur l'activation des cellules LRC du bulge du follicule pileux.

C'est l'option idéale pour les patients qui ne répondent pas à d'autres thérapies locales ou ne veulent pas subir une greffe ou une implantation capillaire.

Cette thérapie peut aussi s'appliquer en combinaison avec d'autres thérapies.

Il s'agit d'une procédure faiblement invasive qui ne précise pas d'anesthésie et qui se réalise dans le cabinet du médecin.

Le résultat n'est pas immédiat et cette technique requiert plusieurs séances.